ROBERTO FONSECA III

}

SAMEDI 10 NOVEMBRE 2018

ZÉPHYR 21H45

BIOGRAPHIE

Depuis le début de sa carrière musicale dans les années 90, le multi-instrumentiste cubain Roberto Fonseca s’est donné une mission claire: “je veux que ma musique arrive jusqu’aux gens qui ne me connaissent pas, et je rêve un jour de devenir un point de référence pour mon public.” Bien qu’encore très jeune –selon les standards du jazz, hip-hop, musiques du monde ou tout autre genre – Fonseca est resté concentré sur sa mission originelle qui lui a déjà apporté une reconnaissance mondiale.

Le Guardian est une des nombreuses voix de la presse musicale ou généraliste du monde entier qui ont reconnu l’immense talent de Fonseca en l’annonçant comme « un pianiste au talent fou, compositeur et directeur artistique avec un don pour les mélodies qui mettent en avant ses pairs les plus célèbres.» Le Guardian le proclame plus loin comme “un musicien issu d’une espèce nouvelle qui transcende les limites de la musique juste par son immense qualité.”

Né d’une famille de musiciens à la Havane à Cuba en 1975, le jeune Roberto a d’abord tourné autour des percussions avant de commencer à jouer du piano à l’âge de 8 ans (son intérêt pour les percussions se fera ensuite sentir dans son piano). Lors de ses premières performances musicales, il jouait de la batterie dans un groupe qui reprenait des chansons des Beatles.

Il commence à composer à 14 ans, en s’inspirant des musiques afro-cubaines. « A l’école, on voyait le Jazz américain comme la référence » se souvient Fonseca. “ Je sentais que ma musique serait la fusion des deux genres. J’aimais beaucoup de musiciens de Jazz, comme Herbie Hancock et Keith Jarret, mais aussi le vieux Funk américain et les classiques de Soul ».

Comme toujours avec Fonseca, il reste de nouveaux mondes créatifs à explorer, et de nouveaux ponts artistiques à construire en le monde traditionnel et le monde moderne. “Cet album révèle le début d’une nouvelle phase plus que la fermeture d’une ancienne » dit-il. “Je veux plonger profond dans mes racines à la lumière de mes expériences et montrer la diversité de mon univers musical, toutes ces idées que j’avais mises de côté et que je n’ai pas pu utiliser jusqu’à maintenant.”

ABUC, son nouvel album (le 8ème paru sous son seul nom à ce jour et le 1er publié par le fameux label impulse!) révèle un autre aspect du personnage: Roberto Fonseca est un conteur. Foisonnant de rythmes canailles et de cuivres gaillards, tissé d’allusions, de souvenirs et de contrastes, kaléidoscope de couleurs dansantes, ABUCraconte une histoire. La grande et riche histoire de la musique cubaine, d’hier à aujourd’hui.

Pin It on Pinterest

PARTAGER

Partagez cet article avec vos amis !